Film

Inspiré de son livre autobiographique « Aimes-tu la vie? », un long-métrage sur la vie tumultueuse de Georges Thurston est actuellement considéré par plusieurs producteurs.

Scénario

Abandonné à la naissance à la Crèche d’Youville, Georges n’a jamais connu son père afro-américain (possiblement un célèbre joueur de baseball) et sa mère canadienne de race blanche. Il est finalement adopté, à l’âge de 2 ½ ans, par un couple des basses Laurentides. Ce biopic relate la croissance parsemée d’embûches d’un jeune mulâtre, le seul de sa ville (St-Jérôme), dans les années ’50. Puis, le drame frappe : à neuf ans, il est séparé de ses parents, frères et sœurs d’adoption, par la DPJ parce que sa mère est malade. « Si on pouvait mourir de chagrin, je serais mort à 9 ans », dit-il. Alors commence sa tournée de plus de 20 foyers d’accueil.

Adolescent, Georges fait preuve de leadership et d’hostilité face aux traitements discriminatoires et abusifs que lui et les autres enfants subissent chez ces propriétaires de foyers davantage intéressés aux primes versées par le gouvernement qu’au bien-être de leurs jeunes protégés. Son comportement réfractaire lui fait écoper de plusieurs mois de détention dans un centre correctionnel. Malgré cette période sombre, Georges récolte les éloges de ses enseignants jésuites pour son intelligence vive et le succès qu’il remporte en classe.

18 ans : la liberté lui est enfin présentée avec un chèque de 275$! Accompagné d’une guitare dont on lui a fait cadeau, Georges découvre sa passion pour la musique et y investit toute son énergie en vivant dans les studios d’enregistrement montréalais. Bientôt, les producteurs et artistes internationaux découvrent et sollicitent ses talents de musicien (percussions, claviers, guitare), chanteur et compositeur. Le nom de scène BOULE NOIRE lui est attribué par un animateur télé en raison de sa coiffure afro volumineuse. Sa marque de commerce : il peut créer sur demande, en quelques heures à peine, des « jingles » radio et des chansons de tous styles (pop, soul, funk, disco, rock, reggae, folk, R & B). Accrocheuses, elles sont toutes qualifiées pour devenir des succès commerciaux et le propulsent rapidement sur les palmarès canadiens et européens. Autre distinction : Boule Noire est le premier artiste à combiner français et anglais dans ses chansons. Une étoile avant-gardiste est née.

À l’âge de 54 ans, alors que la vie lui offre l’épouse et le studio tant désirés, Georges apprend qu’il souffre d’un cancer colorectal de niveau 4 et qu’il ne lui reste que de 12 à 18 mois à vivre. René Angélil et Céline Dion l’invitent à venir passer sa lune de miel à Las Vegas. Tenace combattant depuis sa naissance, l’auteur de « Aimes-tu la vie comme moi? » entreprend 21 pénibles traitements de chimiothérapie, déterminé à repousser sa peine de mort. À la suggestion de son médecin, il utilise l’attention médiatique qu’on lui accorde pour promouvoir les symptômes et la prévention de ce cancer curable s’il est détecté tôt. Les nombreux témoignages de reconnaissance qu’il reçoit lui procurent satisfaction et sérénité. Malheureusement, il s’éteint, l’année suivante, soit le 18 juin 2007.

L’objectif de ce film est de démontrer qu’avec détermination, on peut surmonter les obstacles de la vie. Malgré ses épreuves arrache-cœur, Georges Thurston est toujours demeuré optimiste et positif. À preuve : son répertoire de 250 chansons célèbre l’amour, la persévérance et son insatiable joie de vivre.

Si vous avez des anecdotes ou souvenirs à relater, faites-nous en part en communiquant avec
Lorraine Cordeau à locordeau@aol.com

Ô plaisir!